Que sont les codes HTTP?

Les codes HTTP (aussi appelés codes d’états) sont des réponses à trois chiffres qu’un serveur renvoie à la demande d’un client (un navigateur ou un moteur de recherche). Il y a cinq catégories, et chaque catégorie transmet un type de message différent.

Lorsque vous avez demandez cette page avec votre navigateur, vous avez fait des dizaines de requêtes à notre serveur pour demander toutes les informations nécessaires pour voir et afficher la page. Tout s’est passé en un éclair, sans que vous ne le remarquiez. Les codes HTTP ont joué un rôle important pour rendre ça possible.

HTTP signifie Protocole de Transfert HyperTexte (HyperText Transfer Protocol en anglais). C’est un protocole utilisé par les clients et les serveurs pour communiquer et échanger des données. Les codes HTTP font partie du processus de communication.

Veuillez noter que nous utiliserons les termes “URL”, “page” et “ressource” de façon interchangeable, en fonction du contexte. Au final, ce sont tous des ressources.

Note sur les timeout et autres erreurs de connexion

Les expirations de pages (timeout en anglais) ou les erreurs de connexions sans liens avec les catégories de code HTTP ne sont pas des réponses de serveur. Ce genre d’erreurs signifient que le client n’est jamais parvenu jusqu’au serveur.

C’est un point qui peut prêter à confusion mais qu’il est important de comprendre. Voyons quelques exemples :

  • Les erreurs timeout de connexion, comme le “Ce site est inaccessible” de Google Chrome ne sont pas des codes HTTP. Le serveur n’a jamais était atteint, donc ce genre d’erreurs ne peuvent pas être des réponses de serveurs et ne sont pas classées dans les codes d’état.
  • Les échecs de la recherche, telles les “Page Web inaccessible” sur Google Chrome. Cette erreur n’est pas non plus une réponse de serveur, puisque le client n’a pas pu se connecter avec le serveur à cause d’un problème de DNS.

À chaque fois que vous aurez un code HTTP, cela signifie que le serveur a été atteint et qu’il était possible d’envoyer une réponse.

En quoi les codes HTTP sont importants en SEO?

Le but du SEO est d’attirer un trafic organique qui sera surement intéressé par ce que vous avez à dire.

Pour pouvoir attirer ce trafic, vous devez vous assurer que votre contenu est accessible aux crawlers des moteurs de recherche. Lorsqu’ils demandent à voir votre contenu, vous voulez que le serveur renvoie le code HTTP 200 OK. Ce que vous ne voulez pas, c’est que les codes HTTP 5xx et 4xx soient renvoyés, et il est aussi souhaitable de limiter le nombre de retours de codes HTTP 3xx

Les crawlers des moteurs de recherche et les sites web parlent en HTTP. Si vous avez du mal à comprendre ce qu’ils se disent, comment allez-vous être efficace en SEO?

Ne pas comprendre les codes HTTP est comparable à diriger un restaurant dans un pays étranger dont vous ne parlez pas la langue. Vous serrez témoin de beaucoup de choses, mais ne comprendrez pas vraiment ce qu’il se passe, pourquoi et comment l’améliorer.

À quoi ressemble les réponses HTTP?

Les réponses HTTP envoyées par les serveurs web sont généralement composées de deux parties : les en-têtes et le corps de la réponse.

Les en-têtes contiennent le code HTTP et d’autres informations telles que les instructions sur combien de temps le client devrait garder la réponse en cache.

Les en-têtes ne sont pas montrées à l’utilisateur, mais elles donnent des instructions sur la façon de gérer la réponse et comment afficher le corps de la réponse (s’il y en a un). Vous pouvez voir quelles en-têtes HTTP ont été renvoyées en utilisant Web Inspector ou d’autres outils de navigation.

Lorsqu’un corps de réponse est présent dans la réponse HTTP, il est utilisé pour donner un rendu de la page et l’afficher à l’utilisateur. Lorsqu’il s’agit d’une redirection, il n’y a pas de corps de réponse (et gardez en tête qu’un corps de réponse est optionnel pour certaines erreurs).

À quoi ressemble les codes HTTP?

Voyons un exemple simplifié de ce que votre navigateur a fait lorsqu’il a demandé à voir cette page :

GET /academie/codes-http/ HTTP/2

On peut le découper en plusieurs parties :

  • GET : décrit la méthode HTTP utilisée pour obtenir ce que vous voulez du serveur.
  • /academie/codes-http/ : décrit quel URL est concernée par la requête.
  • HTTP/2 : décrit en quel protocole communiquer.

Et voici l’en-tête de la réponse HTTP que notre serveur a renvoyé :

HTTP/2 200 OK

  • HTTP/2 – décrit en quel protocole communiquer.
  • 200 OK – la requête a été une réussite (c’est ce que vous voulez voir).

Quels sont les codes HTTP les plus courants en SEO?

Les codes HTTP les plus communs que vous rencontrerez quotidiennement dans votre vie de SEO sont :

Comment vérifier vos codes HTTP?

Vous pouvez voir vos codes HTTP dans votre navigateur en utilisant des outils intégrés, un plugin de navigateur, ou l’outil d’inspection des URL de Google Search Console.

Comme ce genre de vérifications s’effectuent toujours page par page, elles sont lentes et pas du tout efficace si vous voulez vérifier un grand nombre d’URLs. Elles sont encore plus pénibles si vous voulez surveiller ces URLs. Si c’est ce que vous voulez faire, passez rapidement à la section d’après.

Vérifier le code HTTP en utilisant les outils intégrés de votre navigateur

Vérifier le code HTTP sur votre navigateur est assez similaire d’un navigateur à l’autre.

Chaque navigateur a déjà ses propres outils intégrés que vous pouvez utiliser :

  • Google Chrome/Brave: ouvrez Chrome DevTools, et sélectionnez l’onglet Networkpour voir l’activité du réseau. En savoir plus.
  • Firefox: ouvrez Inspectort et sélectionnez l’onglet Networkpour voir l’activité du réseau. En savoir plus.
  • Safari: ouvrez Web inspector et sélectionnez l’onglet Networkpour voir l’activité du réseau. En savoir plus.
  • Edge: ouvrez Developer Tools et sélectionnez l’onglet Networkpour voir l’activité du réseau. En savoir plus.
Capture d'écran de l'onglet Network de Google Chrome DevTool montrant les codes HTTP
Analyser le code HTTP dans l'onglet Network de Google Chrome DevTool

Vérifier le code HTTP en utilisant un plugin de navigateur

Si vous trouvez qu’utiliser les fonctionnalités intégrées des navigateurs est trop compliqué ou pas assez adapté aux utilisateurs, vous pouvez utiliser un plugin de navigateur.

Redirect Path par Ayima est un bon exemple de plugin Google Chrome populaire.

Capture d'écran de Redirect Path de Ayima montrant le code de réponse de redirection interne 307
Ayima Redirect Path de Ayima en action, montrant le code réponse de la variante HTTP de Facebook.

Vérifier le code HTTP avec Goolge Search Console

Vous pouvez demander à voir le code HTTP d’une URL en utilisant la fonction Outil d’inspection d’URL de Google Search Console. Vous verrez le code HTTP en face de la ligne “Récupération de page”

Par exemple, lorsque nous avons fait une demande pour https://www.contentking.fr/academie/protection-environnement-simulation/ et que nous avons ouvert le panneau “Couverture de l’index” (Coverage en anglais), nous voyons si le code HTTP renvoyé est un succès, soit le code200 OK.

Capture d'écran de Google Search Console montrant que la récupération de page a été un succès.
Google Search Console montre que la récupération de page a été un succès

Lorsque nous demandons une URL non-existante, voici ce que nous voyons :

Capture d'écran de Google Search Console montrant que la récupération de page a échoué.
Google Search Console montre que la récupération de page a échoué, puisque le serveur a renvoyé une erreur 404 Not Found.

Comment monitorer les codes HTTP?

Mis à part les erreurs de serveur malencontreuses, il y a beaucoup de changements de code HTTP lorsque vous déplacez, consolidez ou supprimez du contenu définitivement. Vérifier tout ça une page à la fois n’est pas viable.

C’est pour ça que nous vous recommandons chaudement de monitorer les codes HTTP de vos URLs. Vous pouvez le faire en utilisant ContentKing qui vous alerte si vos pages importantes mènent à des redirections (3xx) ou renvoient aux clients des erreurs (4xx) ou des erreurs de serveur (5xx).

Capture d'écran d'une alerte montrant beaucoup d'URLs dont le code HTTP a changé.
Alerte ContentKing montrant beaucoup d'URLs dont le code HTTP a changé.

Et bien sûr, vous pouvez voir le code HTTP de n’importe quelle URL à tout moment, puisque la mise à jour s’effectue en temps réel.

Capture d'écran de l'aperçu des Pages sur ContentKing montrant les URLs et leurs codes HTTP.
Aperçu des Pages sur ContentKing montrant les URLs et leur codes HTTP.

Les différents types de codes HTTP

Il y a cinq catégories de réponses de code HTTP :

Les codes HTTP 1xx

Les codes 1xx sont des codes de réponses informatives. Ils indiquent qu’une requête a bien été reçue et comprise, mais qu’elle n’a tout simplement pas encore été traitée.

Nous ne verrons pas les codes 1xx puisqu’on ne les rencontre que très rarement.

Pour plus d’informations :

Les codes HTTP 2xx

Les codes HTTP 2xx indiquent que les requêtes ont été traitées avec succès. Tout s’est passé comme sur des roulettes.

D’un point de vue SEO, le code HTTP le plus important à connaitre dans la catégorie 2xx est le code HTTP 200.

Le code HTTP 200 OK

Que signifie le code HTTP 200?

Lorsque le serveur envoie le code HTTP 200 en réponse, cela indique au client que la requête a été reçue avec succès et qu’il envoie le contenu demandé.

Veuillez noter que ce n’est pas un code d’erreur. Le code HTTP 200 OK signifie que tout c’est bien passé et que tout est OK!

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 200

Lorsqu’une page qui existe est demandée et que le ce code HTTP est la réponse.

Exemple d’une mauvaise utilisation du code HTTP 200

Lorsqu’une page qui n’existe pas est demandée, et que le code HTTP 200 est renvoyé au lieu du code HTTP 404 ou du code HTTP 410. C’est ce qu’on appelle une erreur de type “soft 404”.

Pour plus d’informations :

Les codes HTTP 3xx

Les codes HTTP 3xx signifient qu’une action supplémentaire est requise. La requête a été reçue, mais ne peut pas encore être satisfaite. Lorsque le client reçoit un code HTTP 3xx, il faut qu’il fasse une nouvelle requête vers l’endroit indiqué par le serveur en tant que redirection. Les codes HTTP que nous décrirons dans cette section sont tous des redirections.

C’est ce qui arrive lorsqu’une requête est faite pour l’URL A, mais que l’URL A est redirigée vers l’URL B. Donc la requête devrait être faite à l’URL B au final.

Les redirections sont des solutions de fortunes, vous les utilisez si vous avez besoin de réparer quelque chose rapidement. Trouver des solutions de fortunes ne fonctionne pas à long terme. Essayez d’éviter d’utiliser les redirections en tant que solutions aux problèmes.Évitez d’enchaîner les redirections; redirigez toujours vers la dernière redirection visée.

Dans la section suivante nous nous pencherons sur les codes HTTP suivants parce qu’ils ont une importance en SEO :

Code HTTP 301: Moved permanently (déplacée de façon permanente)

Que signifie le code HTTP 301?

Le code HTTP 301, ou”Redirection 301 “ pour faire court, indique une ressource définitivement déplacée à un autre endroit. La requête et toutes les futures requêtes doivent être redirigées vers une autre URL plutôt que vers de la source demandée.

De par sa nature permanente, tous les signaux de l’URL demandée qui est en cours de redirection seront transmis à l’URL de destination. Veuillez noter que les navigateurs mettront aussi la “Redirection 301” en cache pour économiser une requête additionnelle la prochaine fois ce qui permet d’avoir une meilleure expérience pour l’utilisateur puisque la page sera affichée plus rapidement.

Illustration d'une redirection 301 montrant le contenu qui a été déplacé de façon permanente.
Redirection 301 : contenu déplacé de façon permanente

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 301

Lorsqu’un site web a migré de HTTP vers HTTPS, et que chaque URL HTTP est redirigée vers sa version HTTPS. Les redirections 301 sont essentielles au succès de la migration d’un site web.

Exemple d’une mauvaise utilisation du code HTTP 301

Lorsqu’une page est seulement temporairement inaccessible.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 302 : Found / Moved temporarily (déplacée temporairement)

Que signifie le code HTTP 302?

Le code HTTP 302, ou “Redirection 302” pour faire court, indique qu’une ressource a été déplacée temporairement vers un autre endroit.

De par sa nature temporaire, aucun signaux de pertinence et de popularité de l’URL redirigée ne sera transmis à l’URL de destination. Il est à noter qu’après un certain temps, les redirections 302 peuvent être traitées comme les redirections 301 par les moteurs de recherche.

Pour faire simple : lorsqu’une redirection 302 a été en place pendant un long moment, elle est traitée comme étant permanente.

Illustration d'une redirection 302 montrant que le contenu a été déplacé temporairement.
Redirection 302 : déplacée temporairement

Exemple courant d’une bonne utilisation du code HTTP 302

Vous faites une campagne, et pendant un court laps de temps vous voulez que les utilisateurs qui atterrissent sur l’URL A atterrissent plutôt sur l’URL B. Au bout de trois semaines, la campagne se termine, et vous supprimez la redirection 302.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 302

Lorsqu’une migration de site est terminée et que des redirections 302 sont implémentées au lieu de redirections 301. Les signaux des anciennes URLs ne sont pas transmis aux nouvelles URLs, ce qui fait que les nouvelles URLs n’auront pas autant de succès que les anciennes URLs.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 303 : See Other (voir autre)

Que signifie le code HTTP 303?

Le code HTTP 303, “Redirection 303” pour faire court, indique que le serveur est en train de rediriger la requête d’URL vers un URL différent. Cela peut par exemple empêcher les utilisateurs et utilisatrices d’avoir à envoyer deux fois les formulaires en utilisant le bouton “revenir en arrière” de leurs navigateurs, car la redirection 303 indique que la requête suivante vers l’URL temporaire devrait être faites en utilisant la méthode HTTP GET.

Lorsqu’on a demandé à Gary Illyes de chez Google si les redirections 303 transmettaient les signaux de popularité, il a affirmé que “Oui”; on peut utiliser les redirections 303 lorsqu’il s’agit de formulaires, mais ne les utilisez pas pour rediriger du contenu qui n’est pas lié aux formulaires.

Pourquoi?

Parce que Google a remarqué que les redirections 302 transmettaient aussi l’équité de lien (tout comme les redirections 301), mais ils n’ont pas remarqué que cela prend un certain temps avant que ça se passe.

Capture d'écran de l'échange Twitter entre Gary Illyes et Andy Kuiper pour savoir si les redirections 303 transmettent l'équité de lien.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 303

Vous avez un formulaire de contact sur votre site, et vous voulez empêcher les utilisateurs de renvoyer accidentellement le formulaire une seconde fois lorsqu’ils utilisent le bouton retour de leur navigateur.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 303

Lorsque le contenu est déplacé de façon permanente, et qu’une redirection 303 est utilisée à la place d’une redirection 301.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 304: Not modified (non modifiée)

Que signifie le code HTTP 304?

Le code HTTP 304, “Redirection 304” pour faire court, indique que la ressource demandé n’a pas été modifiée depuis la dernière fois qu’elle a été demandée. C’est pourquoi la ressource ne sera pas envoyée au client, et que la version en cache devra être utilisée à la place.

Exemple : nous avons accédé à une page le 27 mai à 9h00 du matin. Le jeudi 30 mai nous accédons de nouveau à la page, mais nous demandons au serveur si la page a changé depuis la dernière fois que nous y avons accédé. Nous pouvons le faire en ajoutant cette condition à la requête.

If-Modified-Since: Mon, 27 May 2019 09:00:00 GMT

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 304

Envoyer aux utilisateurs le code HTTP 304 lorsque le contenu n’a pas changé est une bonne pratique. Du point de vue des crawlers de moteurs de recherche, vous profitez au maximum des codes HTTP 304 avec les sites de plus de 100 000 pages. Lorsqu’on parle de site de cette envergure, il est vraiment important de s’assurer que les crawlers de moteurs de recherche soient efficaces en utilisant leurs crawl budget pour votre site web.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 304

Répondre avec un code HTTP 304 alors que la page a changé.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 307: Temporarily Redirect / Internal Redirect (redirection temporaire/redirection interne)

Que signifie le code HTTP 307?

Le code HTTP 307, ou “Redirection 307” pour faire court, est l’équivalent HTTP 1.1 de la redirection 302. Une redirection 302 ne garantie pas qu’il n’y a eu aucun changement fait à la méthode HTTP utilisée, mais une redirection 307 si. La redirection 307 a été inventée pour s’assurer que la méthode HTTP utilisée pour faire une requête ne change pas lorsque le serveur répond avec une redirection. Par exemple, si la méthode HTTP GET a été utilisée, alors la méthode HTTP GET est transmise au sein de la redirection.

Le code HTTP 307 en tant que redirection interne

La redirection 307 est aussi utilisée en tant que redirection interne dans les cas où le navigateur sait que la méthode HTTPS est imposée. Le navigateur peut le savoir parce qu’on lui a dit lors des requêtes précédentes, ou parce que le domaine est sur la liste de preload HSTS.

La liste de preload HSTS est une liste de domaine qui utilisent HTTPS. Même si un utilisateur peut demander la version HTTP d’une URL, le navigateur utilisera la redirection interne 307 pour demander la version HTTPS de l’URL. Cela permet d’éviter les requêtes superflues et potentiellement dangereuses.

La liste est partagée par les navigateurs. Voir HSTS Preload List Submission pour plus d’informations.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 307

Lorsqu’une Redirection Interne 307 est utilisée pour s’assurer que la connexion reste sûre.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 307

Lorsque du contenu est déplacé de façon permanente, et qu’une redirection 307 est utilisée à la place d’une redirection 301.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 308 : Permanent Redirect (redirection permanente)

Le code HTTP 308, ou “Redirection 308” pour faire court, est l’équivalent HTTP 1.1 de la redirection 301, et ce code HTTP n’autorise pas le changement de méthode de passer de POST à GET.

Deux avertissements cependant :

  1. Pour le moment, on ne sait pas vraiment à quel point l’autorité de page est transmise ou non, donc nous vous recommandons d’utiliser plutôt des redirections 301 pour indiquer que votre contenu a bougé de façon permanente.
  2. La redirection 308 n’est pas supporté par Edge sur Windows 7 et Windows 8.1, donc nous vous recommandons de ne pas l’utiliser pour l’instant (en ce mois de Juin 2019). Certains de vos utilisateurs auront une mauvaise expérience en l’utilisant.

C’est pourquoi nous ne vous recommandons pas l’utilisation du code HTTP 308 pour l’instant.

Pour plus d’informations :

Les codes HTTP 4xx

Les codes HTTP 4xx indiquent qu’il y a eu une erreur du côté du client. Il y a plusieurs raisons possibles à cela : la partie demandant l’accès n’est pas autorisée à demander une page, à demander des pages qui n’existent pas et à faire trop de requêtes.

Dans cette section nous couvriront les codes HTTP suivants, en raison de leurs importances pour le SEO :

Le code HTTP 401 : Unauthorized (non autorisée)

Que signifie le code HTTP 401?

Le code HTTP 401 est une erreur et signifie que l’Authentification HTTP a échoué. La page demandée requiert une combinaison de nom d’utilisateur et de mot de passe, et/ou n’est pas n’est pas accessible à cause de l’adresse IP.

Typiquement vous verrez des codes HTTP 401 lorsque les crawlers essaient d’accéder aux environnements de simulation, et que vous avez implémenté une Authentification HTTP pour empêcher ça. Un code HTTP 401 est ce que vous voulez voir, sinon les moteurs de recherche pourraient indexer votre environnement de simulation, et un tierce parti pourrait accéder à des informations privilégiées.

Un exemple courant d’une bonne utilisation du code HTTP 401

Lorsqu’une authentification HTTP est implémentée et qu’elle rejette les mauvaises requêtes par un code HTTP 401.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 401

Utiliser le code HTTP 401 au lieu du code HTTP 403 pour indiquer que l’autorisation a échoué.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 403 : Forbidden (interdit)

Que signifie le code HTTP 403?

Le code HTTP 403, ou “erreur 403” pour faire court, indique qu’il est interdit de demander une URL. Ce code HTTP est couramment utilisé pour empêcher définitivement tout crawler (de moteur de recherche) de faire des requêtes après s’être mal comporté. C’est aussi renvoyé au client lorsqu’il utilise les mauvais identifiants pour se connecter

Veuillez noter que le code HTTP 401 et 403 sont utilisés dans différentes situations.

Exemple courant d’une bonne utilisation du code HTTP 403

Lorsque des crawlers indésirables demandent trop d’URLs sur votre site, et que vous répondez avec le code HTTP 403 pour les arrêter.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 403

Utiliser le code HTTP 403 à la place du code HTTP 401 pour indiquer qu’un client n’est pas autorisé à faire des requêtes.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 404 : Not Found (non trouvée)

Que signifie le code HTTP 404?

Le code HTTP 404, ou”erreur 404” pour faire simple, indique que la ressource demandée n’a pas pu être trouvée. Cela ne signifie pas qu’elle n’a pas pu être trouvée avant, contrairement au code HTTP 410, ça signifie simplement : “Hey, nous n’avons (plus) ce que vous recherchez.”

Le code HTTP 404 est probablement le code d’état le plus courant pour la majorité des gens surfant sur le web, puisque c’est celui sur lequel on tombe lorsqu’on clique sur un lien brisé. Par exemple, lorsque le propriétaire d’un site a enlevé une page, mais qu’il y a toujours des pages qui la mette en lien. On peut dire que le revoie d’une erreur 404 n’est pas le véritable problème : c’est la page qui y mène.

Les erreurs 404 peuvent arriver à tort pour du contenu toujours existant, à cause de bugs provoqués par les développeurs ou lorsque la maintenance est faite sur le serveur web. Avoir des erreurs 404 renvoyées est mauvais si vous n’avez pas enlevé le contenu ou si le contenu n’a jamais existé.

Même si les moteurs de recherche n’enlèveront pas les URLs renvoyant des erreurs 404 de leur index après avoir rencontré une fois une 404, ils le feront après plusieurs tentatives, donc vous devez surveiller vos erreurs 404. Si une URL renvoie constamment des erreurs, pourquoi la garder dans leur index?

Mis à part les moteurs de recherche, les erreurs 404 sont mauvaises pour l’expérience utilisateur puisqu’elles créent une voie sans issue pour eux. Gardez un œil sur les erreurs 404!

Exemple d’une bonne utilisation d’un code HTTP 404

Lorsque vous renvoyez un code HTTP 404 pour toutes les URLs demandées qui n’existent pas ou qui n’ont jamais existé.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation d’un code HTTP 404

Utiliser le code HTTP 404 pour des pages qui existent réellement et qui vont bien.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 410 : Gone (disparue)

Que signifie le code HTTP 410?

Le code HTTP 410, ou “erreur 410” pour faire court, indique que l’URL demandée a été supprimée pour de bon. Ce qui signifie que l’URL existait avant, mais qu’elle a été supprimée intentionnellement et qu’elle ne reviendra pas.

Les moteurs de recherche suppriment rapidement de leur index les URLs qui renvoient une erreur 410, ce qui en fait un outil puissant pour les SEOs, donc maîtrisez son pouvoir avec prudence.

Exemple d’une bonne utilisation de code HTTP 410

Lorsque vous renvoyez un code HTTP 410 pour toute URL qui a été supprimée intentionnellement et qui n’est pas vouée à revenir.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation de code HTTP 410

Utiliser un code HTTP 410 pour des URLs qui sont momentanément indisponibles.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 418 : I’m a teapot (je suis une théière)

Que signifie le code HTTP 418?

Le code HTTP 418 vient d’une blague. Le 1er avril 1998, le HTCPCP (Hyper Text Coffee Pot Control Protocol ou protocole hypertexte de gestion de cafetière) a été définie en RFC 2324 en tant que protocole de communication pour contrôler, surveiller et diagnostiquer des cafetières.

Ce n’est pas un code HTTP qui fait quoi que ce soit, mais il est utilisé à l’occasion comme Easter Egg par Google par exemple.

Pour plus d’informations :

Code HTTP 429 : Too many requests (trop de requêtes)

Que signifie le code HTTP 429?

Le code HTTP 429, ou “erreur 429” pour faire court, indique qu’un client a fait trop de requêtes à un serveur en un certain laps de temps.

L’erreur 429 peut être vue comme une version temporaire du code HTTP 403, si on parle de clients qui font trop de requêtes. Si les requêtes continuent malgré le renvoie de l’erreur 429, le serveur peut alors décider de répondre avec un code HTTP 403.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 429

Lorsqu’un client demande trop d’URLs en un certain laps de temps, et avec un code HTTP 429, le serveur envoie un signal clair : le client devrait ralentir.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 429

Utiliser le code HTTP 429, au lieu du code HTTP 403, pour lutter contre les crawlers indésirables.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 430 : Request Header Fields Too Large (Shopify)

Que signifie le code HTTP 430?

Le code HTTP 430 est un code HTTP non assigné (non officiel). Ce code HTTP ne devrait pas être utilisé.

Cependant, Shopify a mélangé l’utilisation de ces codes, et se trompe en envoyant un code 430 alors que c’est un code 429 qui devrait être envoyé.

Donc lorsque vous surveillez un site web Shopify et que vous recevez des erreurs 430, cela signifie que vous demandez trop d’URLs dans un certain laps de temps. Dans ce cas, il vaut mieux diminuer votre vitesse de monitoring.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 430

Il n’y a pas de bonne utilisation de ce code HTTP.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 430

Shopify utilisant le code HTTP 430 à la place du code 429.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 451 : Unavailable for Legal Reasons (indisponible pour des raisons légales)

Que signifie le code HTTP 451?

Le code HTTP 451, ou “erreur 451”, indique que l’URL demandée n’est pas disponible pour des raisons légales. Cela peut arriver lorsque vous avez reçu ordre (ou une demande) de retirer certaines pages. Le numéro du code HTTP 451 est une référence au livre Fahrenheit 451 .

Les fournisseurs d’accès à Internet peuvent aussi intervenir et répondre avec un code HTTP 451, ce qui arrive souvent dans beaucoup de pays lorsque des sites de torrent illégaux sont demandés.

Lorsque le client reçoit cette réponse, une explication devrait aussi être fournie, détaillant pourquoi la ressource n’est pas disponible, quelle législation ou quelles règles s’appliquent, et ce à quoi cela s’applique.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 451

Lorsque quelqu’un a tout simplement copié le contenu d’un autre site web et qu’on a donc demandé à cette personne de supprimer son contenu et ainsi renvoyer des erreurs 451 aux clients demandant l’URL, en expliquant ce qui s’est passé.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 451

Envoyer des erreurs 451 lorsque les gens de l’Espace Economique Européen (EEE) ont demandé des ressources de sites en dehors de l’EEE, par peur des répercussions de la part du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Capture d'écran de pilotonline.com renvoyant de manière erronée un code HTTP 451
Pilotonline.com renvoyant de manière erronée un code HTTP 451

Pour plus d’informations :

Les codes HTTP 5xx

Les codes HTTP 5xx, ou “erreurs 5xx” pour faire court, sont envoyés lorsque les clients ont fait une requête valide, mais que les serveurs ne peuvent accéder à la requête pour une raison ou pour une autre. Le site web peut être trop sollicité ou être fermé pour des raisons de maintenance par exemple.

Si les moteurs de recherche reçoivent souvent des erreurs 5xx (ou des erreurs 429 en l’occurrence) lorsqu’ils crawlent un site web, ils peuvent faire plusieurs choses, et aucune de ces choses ne sera bénéfique d’un point de vue SEO :

  1. Ils peuvent penser que le serveur ne peut pas gérer autant de requêtes, ils ralentiront donc la vitesse de crawling. En gros cela signifie moins de crawl budget.
  2. Ils peuvent aussi rétrograder les pages, ou les retirer de l’index pensant qu’il y a des problèmes persistants. Les moteurs de recherche ont pour but de fournir une bonne expérience aux utilisateurs, et comme pour les erreurs 4xx, les erreurs 5xx nuisent à l’expérience utilisateur.

Dans cette section nous parlerons des codes HTTP suivants :

Le code HTTP 500 : Internal Server Error (erreur interne au serveur)

Le code HTTP 500, ou “erreur 500”, indique que le serveur n’arrive pas à traiter la requête, mais ne sait pas exactement pourquoi.

Exemple d’une bonne utilisation du code HTTP 500

Lorsqu’une erreur prévisible apparaît pendant le traitement de la requête, et qu’aucune autre erreur 5xx ne s’applique.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 500

Renvoyer une erreur 500 lorsque le serveur est en réalité au courant du problème et qu’il aurait du répondre avec plus de précision sur ce qui ne va pas.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP : Service Unavailable (service indisponible)

Que signifie le code HTTP 503?

Le code HTTP 503, ou “erreur 503”, indique que le serveur est temporairement indisponible, et qu’il sera de nouveau disponible plus tard. Cela peut être du à une maintenance prévue (bien que nous vous recommandons fortement de ne pas le faire lorsque le serveur est trop occupé).

L’erreur 503 permet d’insérer une valeur “Retry-After” (“Essayer plus tard”) dans sa réponse, disant simplement “Essayer de nouveau plus tard, je serai alors capable de traiter votre requête”.

Exemple d’une bonne utilisation d’un code HTTP 503

Lorsque le serveur est surchargé et ne peut traiter la requête du client à ce moment là.

Exemple courant d’une mauvaise utilisation du code HTTP 503

Renvoyer un code HTTP 503 avec le message “Retry-After” mais dont la valeur est au passé ou dans un futur lointain.

Pour plus d’informations :

Le code HTTP 524 : A timeout occurred (Cloudflare)

Que signifie le code HTTP 524?

Le code HTTP 524 n’existe pas officiellement. Il a été inventé par Cloudflare et il est envoyé lorsque la requête d’origine a expiré. Le problème ne vient pas de Cloudflare, mais plutôt du serveur sur lequel compte Cloudflare.

Il n’est pas étonnant que Cloudflare ait inventé ses propres codes HTTP, parce que lorsque les codes HTTP ont été inventés, les entreprises comme Cloudflare n’existaient pas encore.

Capture d'écran de Cloudflare montrant qu'une erreur d'expiration est survenue
Cloudflare renvoyant une erreur 524

Pour plus d’informations :

Conclusion

Les codes HTTP sont fondamentaux pour comprendre rapidement un message entre clients et serveurs. Il est important pour chaque SEO de connaitre les codes les plus courants par cœur, car cela les rend beaucoup plus efficaces dans leur travail : ils peuvent diagnostiquer les problèmes nettement plus vite.

Voici la liste des codes HTTP les plus courants :

  • 200 OK (succès de la requête)
  • 301 Moved permanently (redirection permanente)
  • 302 Found / Moved temporarily (redirection temporaire)
  • 404 Not Found (page non trouvée)
  • 410 Gone (page disparue)
  • 503 Service Unavailable (service indisponible)

Apprenez-les bien par cœur!

Bonne chance, et dîtes-nous si vous pensez qu’il manque un code HTTP qui est important en SEO!

Resources utilisées

Autres ressources utilisées pour cet article :

ContentKing Academy Content Team
Steven van Vessum
Steven van Vessum

Steven est le Chef de l’expérience client dans l’entreprise ContentKing. Cela signifie qu’il s’occupe de tout lié avec les clients et avec l’inbound marketing. C’est là où il veut être. Il aime améliorer le référencement des sites web dans les moteurs de recherche et parler de l’inbound marketing.

Vojtěch Zach
Vojtěch Zach

Vojtěch is ContentKing’s Customer Support & Localization Manager. He is the one who will answer your questions when you reach out to us. He is a studied translator, so apart from making our users happy, he also loves to take on our localization challenges.

Lorena Torsani
Lorena Torsani

Lorena is ContentKing’s Marketing Specialist. She’s a creative thinker, who is highly enthusiastic about engaging with customers, running exciting campaigns and bringing forth some fresh ideas.

Commencer votre essai gratuit de 14 jours

Vous pouvez commencer en 20 secondes

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).
  • La carte de crédit n'est pas requise
  • Aucune installation requise
  • Sans engagement