Guide de migration de site

Réussissiez vos migrations de sites comme un-e as grâce à notre guide de migration de site et utilisez notre check-list détaillée!

Tôt ou tard, nous devons tous gérer une migration de site web. Dans cet article nous détaillerons notre approche pas à pas pour effectuer une migration de site web, dont une check-list détaillée pour que vous réussissiez vos migrations de sites comme un as.

Ce que nous classons comme étant une migration de site web

Il est important de définir ce que nous appelons migration de site web avant d'aller plus loin.

Il y a pleins de migrations différentes, certaines sont petites, et d'autres sont énormes.

Voici les plus communes :

  1. Changer les URLs : vous voulez par exemple raccourcir les URLs pour plus de lisibilité, corriger des URLs incorrectes, ou enlever l'année du slug URL pour être plus d'actualité.
  2. Fusionner du contenu : vous avez plusieurs pages sur le même sujet qui s'entre-dévorent, donc vous décider de les fusionner.
  3. Le lancement après une refonte de site : vous changez tout le visuel et l'approche de votre site web (et souvent vous ajoutez, changez et supprimez du contenu par la même occasion).
  4. Changer l'architecture de votre site et/ou la structure URL : par exemple vous ajoutez de nouveaux produits et services à votre site, ou vous n'êtes pas satisfait de votre architecture d'information en place et vous voulez la refaire.
  5. Passer de HTTP à HTTPS : votre site sera fourni par une connexion sécurisée, et donc toutes vos URLs vont changer.
  6. Changer d'hébergeur : en l’occurrence vous n'êtes pas satisfait par les performances de votre site sur votre hébergeur actuel.
  7. Passer à un nouveau système de gestion de contenu (CMS) : si par exemple le site a énormément grandi en terme de pages, de fonctionnalités, de visiteurs et vous avez besoin d'un CMS plus costaud.
  8. Changer de nom de domaine : vous changez votre nom de domaine.
  9. Fusionner plusieurs sites web : si par exemple vous avez fait l'acquisition d'une entreprise et vous cherchez à consolider ce site en le fusionnant au votre. Ou vous passez d'une stratégie de plusieurs domaines à une stratégie de domaine unique.

Pourquoi les migrations de sites sont épineuses

Lorsque vous appliquez des changements aux pages qui sont classées par les moteurs de recherche, vous risquez de faire des vagues. Il y a toujours une chance que vous perdiez votre ranking lorsque vous commencez à changer les choses. Oui, vous avez bien entendu : il n'y a absolument aucune garantie que votre ranking reviendra à son niveau initial après votre migration.

C'est assez effrayant, et cela demande aux SEOs les plus expérimentés de sortir toutes leurs cartes.

Voilà ce qu'en dit John Muellers :

John Mueller Website Migrations

La bonne nouvelle c'est qu'en gérant bien votre migration de site, vous pouvez vous assurer qu'il y ait peu voir pas d'effets négatifs sur le classement de votre site.

Comment réussir à gérer les migrations de site

Website Migrations
Barry Adams
Barry Adams

Toute migration de site qui implique des changements d'URL doit être considérée avec soin. Des changements de nom de domaine aux mises à jours des piles tech, lorsque vous changez les URLs de votre site vous jetez tout simplement vos anciens signaux de classement et vous espérez qu'avec un judicieux système de redirection vous parveniez à ce que les moteurs de recherche associent ces signaux à vos nouvellesURLs.

Et même si vous y parvenez, vous perdrez de la valeur pendant le transfert. J'ai pour règle de toujours déconseiller les changements d'URLs à moins que ce soit vraiment nécessaire. Il peut être plus facile de remonter au classement avec des URLs médiocres que de migrer et de faire classer de nouvelles URLs optimisées.

Aleyda Solis
Aleyda Solis

Les meilleures pratiques que je suis sont :

  • Vérifier les objectifs à atteindre avec la migration selon toutes les parties intéressées, son étendue, ainsi que les ressources et le temps disponible pour pouvoir anticiper et coordonner tous les domaines et les équipes impliquées.
  • Utiliser autant de sources de données que possible pour identifier les URLs à prendre en considération pour la migration : celles qui ont été identifiées par vos propres crawls, Google Analytics, les pages Google Search Console, SEMrush, Ahrefs, Sistrix, les pages classées et les liens externes, les URLs en activité selon le fichier du serveur, etc... Pour éviter d'omettre quoi que ce soit.
  • Établir les pages prioritaires (celles avec plus de trafic et d'impact de conversion) à valider et à surveiller de près pendant le processus de migration.
  • Établir un environnement test (fermé) pour valider la migration de site en ayant suffisamment de temps pour vérifier et résoudre les problèmes éventuels avant le lancement public.
  • Laisser un système de surveillance en place (pour surveiller le crawling, l'indexation, les classements, le trafic et les conversions) qui commence à suivre les nouvelles destinations de pages dès qu'elles sont sorties, pour identifier et corriger les problèmes rapidement.
  • Continuer de surveiller l'évolution de la migration de site dans le temps, pour éviter de désactiver les configurations faîtes pour la migration sans vérifier qu'elles ne sont plus utiles à présent.

La meilleure façon d'envisager les migrations de sites web est encore de ne pas en faire du tout.

On ne plaisante pas, c'est réellement la meilleure chose à faire. Comment est-ce qu'on peut réussir à faire ça?

Réfléchissez à l'architecture de votre site de long en large lorsque vous lancez pour la première fois un site. Si c'est quelque chose de nouveau pour vous, allez voir notre article sur l'architecture de site.

Même lorsqu'une migration est envisagée, vous devez vous poser la question : "Est-ce que cette migration vaut vraiment le coup?"

En dehors des risques SEO évidents qu'impliquent les changement d'URLs, les migrations impactent aussi vos partages sur les réseaux sociaux. Vous devez aussi les faire migrer.

Puisque vous êtes probablement venu lire cet article pour connaître les meilleurs pratiques concernant votre inévitable migration de site web, le prochain conseil est de changer le moins de choses possibles.

Tous les changement que vous allez effectuer auront un impact sur vos classements, donc il serait intelligent de faire votre migration en plusieurs étapes. Bien sûr, l'idée de lancer d'un coup votre site sur un nouveau domaine avec un nouveau design et une nouvelle stratégie SEO est séduisante.

Mais lorsque votre classement sera en chute libre, par quoi allez vous commencer pour diagnostiquer votre décrochement au classement?

Les migrations de site web réussies sont bien organisées et exécutées avec une précision militaire.

Nous avons gérés des dizaines de migrations de grande envergure à l'époque ou nous étions une agence, et aujourd'hui nous voyons quotidiennement des dizaines de migrations qui font chuter le classement des sites surveillés par ContentKing. Et ils ne s'en sortent pas toujours très bien. Heureusement pour eux, ContentKing repère les problèmes rapidement grâce à ses audits en temps réel, ce qui permet aux clients de gérer les problèmes dès qu'ils apparaissent. Cela dit c'est toujours frustrant et chronophage en plus d'être complètement inutile.

Cette alerte a été envoyé par ContentKing juste après qu'une migration ait mal tournée :

Pages became non indexable after website migrations

Souvenez-vous en, mieux vaut prévenir que guérir : il est beaucoup plus facile de prévenir les problèmes de migrations en premier lieu que de les corriger une fois la migration échouée.

Trop de changements à gérer pendant une migration?

Garder le contrôle sur tous les changements sur votre site avec ContentKing.

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).

Pourquoi les migrations de site échouent

Website migrations fail

Lorsque les migrations de site échouent, c'est en général à cause de ça :

  1. Un manque de connaissance sur les risques qu'impliquent une migration de site web
  2. Une mauvaise organisation
  3. Une check-list de migration trop courte (ou pas de check-list du tout)
  4. Un manque de connaissance chez les personnes impliquées

Vous vous demandez sûrement : "Mais alors comment je fais pour réussir ma migration?

Avec un peu de chance, vous aurez déjà compris avec la section précédente les risques impliqués et ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

Dans les sections suivantes, nous parlerons de comment bien s'organiser et comment établir une check-list de migration qui déchire, et nous vous donneront des informations autour des sujets importants auxquels vous allez être confrontés pendant la migration.

Aleyda Solis
Aleyda Solis

Je me suis rendue compte que les migrations avaient tendances à échouer lorsque :

  • Il n'y a pas d'objectif bien défini de la raison et de la taille de la migration de site pour atteindre le résultat souhaité.
  • Toutes les URLs requises ne sont pas prisent en considération pour la migration (par exemple certaines ressources ou anciennes pages sont oubliées).
  • Les problèmes antérieurs de crawling et d'indexation, qui ont été résolu avant la migration, sont transmis lors du processus et deviennent encore plus compliqués à résoudre.
  • La migration n'est pas correctement validée au préalable en environnement test avant sa sortie publique.
  • La migration n'est pas correctement validée après sa sortie publique pour résoudre les problèmes avant qu'ils n'aient un plus gros impact.
  • Les pages les plus importantes du point de vue du trafic et de la conversion ne sont pas prioritaires et ne sont pas validées et surveillées de près.

Cyrus Shepard
Cyrus Shepard

D'après mon expérience, les migrations de site fonctionnent mieux lorsque :

  1. Il y a beaucoup de recherches à propos de la marque/du site
  2. Il y a un plus petit nombre d'URLs et elles sont plus faciles à gérer
  3. Il y a suffisamment d'équité des liens entrante

Les gens sous-estiment souvent le premier point, mais c'est pourtant le plus déterminant concernant la réussite d'une migration de site. Si les gens cherchent la "Marque X" dans les résultats de recherche Google, tout le monde a intérêt à ce que le bon site soit indiqué.

Même si ce n'est pas un remède miracle, les sites qui ont un gros volume de recherche de termes associés à une marque ont tendance à être avantagés. Cela dit, moins le volume de recherche de terme associés à une marque est important et si vous avez un nombre ingérable de pages avec une faible équité de liens externes, plus vous plus vous risquez de vous prendre la tête avec votre migration.

Le processus de migration de site web

Processus de migration de site

On peut découper le processus de migration en plusieurs phases :

  1. La préparation
  2. Préparation pré-migration
  3. Tests Pré-migration
  4. Le lancement
  5. L'analyse post-migration
  6. Suivi post-migration
  7. Monitoring post-migration
  8. Évaluer le succès de la migration de votre site web

Phase 1: Préparation

Il est essentiel de préparer votre migration pour qu'elle réussisse. Prenez le temps nécessaire pour allouer suffisamment de ressources à votre projet de migration, établissez des check-lists qui tiennent la route, renseignez les gens au sein des équipes et assurez-vous qu'ils soient au courant des risques que ça implique.

La préparation d'une migration de site démarre dès qu'on commence à en discuter (même si on en parle vaguement). C'est à partir de là qu'il faudra impliquer les experts en SEO.

Cadrer la migration de site

Premièrement, il faut poser un cadre à la migration : qu'est ce qui va changer, et qui est-ce que ça va affecter? Il y a une différence entre déplacer du contenu au sein d'un site et lancer un site entièrement refait : la première situation demande beaucoup moins de ressources que la seconde.

Construire une équipe de migration de site

Construisez une équipe qui inclue toutes les personnes impactées par la migration du site. Cela concerne souvent : les administrateurs du système, les développeurs, les designers, les rédacteurs publicitaires, les managers de projet, les experts en SEO, le pôle juridique et le management. Réunissez tout le monde dans la même pièce lors d'une réunion pour que tout le monde soit sur la même longueur d'onde.

Identifiez clairement qui sera responsable de la migration (ça peut être un-e expert-e SEO, mais ce n'est pas forcément nécessaire).

Identifier les préoccupations et définir les objectifs

Demandez aux personnes concernées quelles sont leurs préoccupations et ce qu'il faut selon elles pour réussir la migration. C'est aussi à ce moment-là qu'il faut définir les objectifs de la migration du site. Sans ces objectifs, il ne sera pas possible d'évaluer le succès ou non de votre migration après coup.

Expliquez les risques encourus et à quoi s'attendre

Expliquez à toute l'équipe les risques encourus lors de la migration, ce à quoi il faut s'attendre en terme de baisse de trafic après la migration et les raisons de cette baisse. Il est très probable que votre classement fluctue, et que le trafic chute (temporairement). C'est très fréquent, donc tempérez les attentes.

Planifier les tâches

Créez une liste de ce qui doit être fait avant, pendant et après la migration du site, et attribuez les différentes tâches aux bonnes personnes. C'est là que la check-list des migrations dont nous parlerons dans plus tard dans cet article sera très pratique.

Vous pouvez par exemple utiliser Google Sheets ou Trello pour planifier et assigner les différentes tâches.

Choisir le bon moment pour le lancement

Maintenant que vous savez ce que comprend une migration de site, vous pouvez choisir le meilleur moment pour lancer le site. Évitez les lancements autour des vacances et des périodes de pointes, et ne faîtes pas de lancement le vendredi parce que "c'est une bonne façon de terminer la semaine".

Les mardis et les mercredis sont en général de bons jours pour effectuer un lancement, parce que les lundi sont connus pour être des jours de réunions, et vous aurez quelques jours avant le weekend pour vous occuper des plus gros problèmes. Prévoir le lancement à 10h du matin donne suffisamment de temps aux gens pour arriver au travail et faire leurs réunions matinales. De plus ça vous donne quasi toute la journée pour vous concentrer sur la migration.

Dawn Anderson
Dawn Anderson

Commencez à travailler sur les aspects techniques de SEO de votre site actuel bien en amont d'une migration pour que votre site soit en bien meilleure condition et qu'à chaque fois que Google le crawle il soit globalement de mieux en mieux.

Ne laissez pas stagner un site déjà existant pauvre en contenu pendant un an avec seulement un SEO technique pendant que vous construisez quelque chose de mieux à côté. Au yeux de Google, ce site perdra petit à petit en qualité. Continuez à travailler sur l'ancien et le nouveau site en même temps, même si ça demande plus d'efforts. Au final vous obtiendrez un meilleur résultat lorsque vous passerez au nouveau site avec une plateforme plus robuste et un meilleur contenu.

Bartosz Góralewicz
Bartosz Góralewicz

Les migrations de plateformes ou de structure demandent souvent d'améliorer l'Architecture d'Information et de changer la structure URL (même si ce dernier point est en général fortement déconseillé). Le pire est de ne pas réussir à transférer l'autorité des pages sur les nouvelles URLs par la suite. De plus, les sites multinationaux font souvent inutilement gonfler le nombre d'URL en intégrant beaucoup de nouvelles URLs, mais qui sont en général des variantes redondantes de sites géolocalisés. Si en plus on ajoute à ça une implémentation hreflang qui a échouée, on peut assister à un effondrement de la visibilité organique.

La préparation est capitale. Rassemblez autant de données possibles sur la structure actuelle de votre site AVANT de débrancher votre ancien site. Le crawling intégral de sites d'entreprises peut prendre des mois, donc compter sur les sources alternatives de listes d'URLs comme GSC et les fichiers logs du serveur pour créer un plan convenable de l'ancien et du nouveau site.

Phase 2: Préparation pré-migration

Pendant la phase de préparation pré-migration, vous préparez tout ce dont vous aurez besoin. C'est là que se fait le plus gros du travail.

Définir les prérequis en SEO

Si la migration du site implique une refonte ou un changement de CMS, assurez vous de définir les prérequis à prendre en compte pour les développeurs. Exemples de ce qui doit être pris en compte :

  • La structure URL
  • La Meta information (titres et descriptions)
  • Le contenu de la balise Body et de l'en-tête
  • Hreflang
  • Les XML Sitemaps
  • Les données structurées (Structured Data en anglais comme par exemple Schema.org)
  • Le temps de chargement

Il y a encore bien plus de choses à dire sur le sujet mais il faudrait un autre article en soit pour développer.

Greg Gifford
Greg Gifford

Le plus gros problème que l'on peut rencontrer avec les migrations de sites c'est que chaque plateforme est structurée différemment. La technologie qui fait tourner le site est différentes, les URLs de page par défaut sont différentes,  chaque fournisseur a son propre CMS, et les objectifs et les événements sont traités différemment par Google Analytics.

La plupart des fournisseurs ne font aucun effort pour faciliter la transition, ce qui crée inévitablement une chute du trafic pendant que Google essaie de comprendre ce qui se passe. Le contenu a changé, soudainement toutes les URLs sont différentes, même les balise schema ont peut être changées.

Dans l'idéal, vous devriez toujours essayer de transférer le contenu tel qu'il est. Si vous ne pouvez pas garder les mêmes URLs, il est impératif de bien mettre en place des redirections 301. Vous devez vous assurer que les balises schema soient correctes sur le nouveau site, et que vous soumettez vos formulaires au bon endroit (et qu'ils sont bien surveillés). Sinon, vous allez avoir beaucoup de problèmes…

Examiner le design

Si la migration de site implique une refonte du site, il est essentiel que le nouveau design soit évalué par l'expert SEO impliqué. Pourquoi? Parce que le design va définir comment sont positionnés le contenu et les liens, et cela va avoir un impact massif sur votre stratégie SEO.

Exemple : vous pouvez vous apercevoir que le designer n'a pas jugé nécessaire d'inclure la balise de contenu body dans les pages de catégories de produits (et dans les pages détaillées).

Pour éviter les pertes d'argent et les frustrations, impliquez les experts SEO dès que les premières maquettes fonctionnelles sont faites.

L'inventaire du contenu

Lorsque vous effectuez une migration de site web, vous devez savoir quel contenu sera impacté par la migration. La première étape est de lister le contenu que vous avez. On appelle ça faire un inventaire de contenu, ce qui consiste tout simplement à obtenir un aperçu complet du contenu de votre site web.

Utilisez tous les outils à votre disposition pour dresser un tableau détaillé du contenu de votre site web. Cela comprend aussi le crawling de votre site avec ContentKing, d'exporter toutes les pages de votre CMS et d'utiliser les logiciels d'analyses pour trouver toutes les pages qui ont du trafic.

Voici une capture d'écran des pages avec leurs données Google Analytics sur ContentKing :

ContentKing Pages overview with Google Analytics data

Besoin d'aide pour faire un inventaire de contenu?

Laissez ContentKing faire le gros du travail!

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).

N'oubliez pas que d'autres types de médias, comme les images et les PDFs, sont aussi du contenu et qu'ils jouent aussi un rôle dans la réussite SEO de votre site.

Auditer votre contenu et identifier les pages les plus performantes

Top des pages performante

Il faut extraire les ICP de chaque page sur votre site et identifier les pages les plus performantes, en faire un top. Vos pages les plus performantes sont les pages qui génèrent le plus de revenu, le plus de conversion, et qui attirent le plus de trafic. Vous devez établir une liste des priorités pour gérer vos efforts, c'est pourquoi il est essentiel de connaître ces pages le plus performantes.

Identifiez ces pages en utilisant les ICP que vous venez d'extraire et vérifiez votre top des pages les plus performantes en utilisant :

  • ContentKing : Allez sur les Pages et triez les par Importance, qui prend en compte plusieurs facteurs pour déterminer l'importance, dont les données Google Analytics et Google Search Console. Vous pouvez filtrer toutes ces données et aussi établir un segment pour ces pages-là.
  • Les outils de suivi de positionnement
  • Les logiciels analytiques (comme Google Analytics)
    • Le Comportement > lesLanding Pages
    • Les Conversions > les Objectifs
    • Les Conversions > le E-commerce
  • Les données backlink d'outils tels que Google Search Console, Ahrefs, et Majestic

Indiquez si les pages existeront toujours après la migration et si elles seront déplacées, consolidées ou même retirées. Vous aurez besoin de ces informations plus tard lorsque vous commencerez à dessiner les plans de redirection.

Intégrer le nouveau contenu au sein de l'architecture d'information

Si vous avez l'intention d'ajouter du nouveau contenu, il est important de déterminer si le nouveau contenu peut faire partie de l'architecture du site existant ou non.

Mettre à jour votre outil de suivi de positionnement

Vous avez identifié vos pages clefs, et vous avez déjà repéré certains des mots-clefs avec lesquels vos pages sont classées. C'est le moment de mettre à jour votre outil de suivi de positionnement pour être certain que vous suivez toutes les requêtes pour lesquelles vous êtes classé. C'est important parce que vous allez surveiller ces requêtes après la migration pour être sûr de revenir au top du classement.

Prenez votre liste des pages les plus performantes et assurez vous que les requêtes pour lesquelles elles sont classées sont surveillées par votre outil de suivi de positionnement. Utilisez des outils comme Google Search Console, Ahrefs, et SEMrush pour vérifier que vous surveillez bien toutes les requêtes importantes.

Plan de redirections

Votre plan concernant les redirections décrit quels domaines et quels URLs doivent être redirigées lors du lancement. Gardez à l'esprit le fait que vous avez probablement des redirections en place au sein de votre site actuel. Si vous ne les migrez pas également vous risquez de sérieusement endommager vos performances SEO.

Dawn Anderson
Dawn Anderson

Enquêtez sur la façon dont les redirections sont implémentées actuellement. Sont-elles configurées au niveau d'un serveur web (par exemple .htaccess) ou sont-elles gérées pas un plugin CMS? Si le site va déménager sur une plateforme complètement différente (par ex. un CMS différent ou une autre structure), à ce moment-là toutes les redirections vont être brisées. Enquêter sur les redirections déjà en place, et comment elles sont implémentées est une partie essentielle de la migration. Ça vous donne aussi l'occasion de vous occuper des chaînes de redirection.

Faîtes une liste des domaines et des URLs qui sont actuellement des redirections et classez-les dans un tableau de trois colonnes :

  • Colonne A : le domaine ou l'URL de l'URL qui est redirigée actuellement.
  • Colonne B : la destination de la redirection actuelle.
  • Colonne C : la destination de la nouvelle redirection.
David Iwanow
David Iwanow

Il est essentiel de ne pas oublier de vérifier quels sont les anciens domaines que vous avez possiblement oublié et qui devraient continuer à rediriger vers le nouveau site.

Allez voir le rapport de nom d'hôte de Google Analytics (Technologie > Réseaux et choisissez "Nom d'hôte" comme dimension principale) pour voir s'il n'y a pas de domaines étranges ou de sous domaines qui capturent actuellement du trafic et faîtes en sorte de les inclure dans votre plan de redirections.

Voyons un exemple.

Disons qu'il y a trois domaines qui redirigent vers un site web :

  • Domaine A avec une redirection 301 vers https://exemple.com
  • Domaine B avec une redirection 301 vers https://exemple.com
  • Domaine C avec une redirection 301 vers https://exemple.com/boutique/

Et il y a des redirections en place à cause d'un changement d'URL de la page de la boutique : https://exemple.com/magasin/ avec une redirection 301 vers https://exemple.com/boutique/.

Puis le domaine change et passe de exemple.com à nouvel-exemple.com. La nouvelle URL de la page de la boutique sera : https://nouvel-exemple.com/boutique/.

Alors voici à quoi les redirections doivent ressembler :

  • Domaine A avec une redirection 301 vers https://nouvel-exemple.com
  • Domaine B avec une redirection 301 vers https://nouvel-exemple.com
  • Domaine C avec une redirection 301 vers https://nouvel-exemple.com/boutique//
  • https://exemple.com/magasin/ avec une redirection 301 vers https://nouvel-exemple.com/boutique/

L'étape suivante ici est d'ajouter à cette liste de redirections les URLs qui vont changées de par la migration.

Veuillez noter que vous devez éviter d'enchaîner les redirections. Une redirection enchaînée apparaît lorsque une URL est requise, qu'une redirection est appliquée pour la rediriger vers une autre URL, laquelle est également redirigée.

Dawn Anderson
Dawn Anderson

Ne partez pas du principe que la carte des redirections sera simple. Vous devez savoir exactement comment les URLs sont générées et si elles sont générées par un paramètre dans les paramètres de base. Est-ce qu'il y a une contingence construite au sein de la plateforme actuelle, ou est-ce qu'elle a été modifiée pour gérer les clash URL, et si il y a clash, ou est-ce que ça se situerait? Ces espaces sont souvent à l'origine de boucles infinies et de dépendance circulaire si vous ne faîtes pas attention.

Il faut aussi que vous preniez en compte le fait d'utiliser raisonnablement des wildcards et des expressions régulières lorsque vous faîtes la cartographie des domaines à l'échelle, parce qu'elles ne fonctionnent pas toujours comme on le voudrait. Testez tout dans un environnement test en amont. Cela peut vouloir dire que vous ne pourrez pas tout prendre lorsque vous ferez la migration. Si c'est le cas, n'oubliez pas que vous perdrez très probablement en pertinence de domaine au niveau d'un sujet car les pages que vous allez perdre apportaient une contribution. J'ai aussi vu des cas où les gens utilisaient la migration comme une opportunité de se "débarrasser de ce qui traîne" alors qu'en réalité, certaines de ces choses qui "traînent" (en terme de contenu) contribuaient au final à la pertinence global du sujet.

J'ai aussi vu pleins de cas où les gens pensaient qu'il était tout simplement possible de rediriger/ re-cartographier vers la catégorie la plus proche. Ce n'est pas le cas, parce qu'à moins d'avoir un contenu assez similaire votre redirection sera considérée comme une Soft 404. Ce serait une perte, alors réfléchissez bien!

Bien mettre en place les redirections

Redirigez toujours les anciennes URLs vers les nouvelles URLs les plus pertinentes plutôt que de simplement les rediriger vers la nouvelle page d'accueil.

Si vous ne le faites pas, ces redirections peuvent être perçues comme étant des soft 404 pour les moteurs de recherche, ce qui vous fera perdre en valeur de liens globalement. De plus, vous verrez votre classement dégringoler drastiquement pour toutes les pages qui étaient généralement bien classées auparavant.

Bien mettre en place les redirections de domaines

Mal configurer les redirections de domaine est une erreur courante pendant les migrations de site web. Résultat : il y a plusieurs sauts de redirection. Par exemple, lorsque vous faîtes une demande à un domaine qui est actuellement redirigé, vous voulez que ça soit redirigé directement vers la destination URL finale, peut importe que vous ayez demandé le bon protocole et le bon sous-domaine.

Voyons encore un exemple :

  • http://www.redirection-domaine.com à une redirection 301 vers https://www.redirection-domaine.com
  • Disons que vous allez migrer vers https://nouvel-exemple.com
  • Alors http://www.redirection-domain.com doit avoir une redirection 301 directe vers https://nouvel-exemple.com

Astuce Pro : si vous changez de noms de domaine et que vous fusionnez plusieurs sites (scénarios huit et neuf), gardez à l'esprit que les noms de domaine peuvent avoir une pénalité de moteurs de recherche, et que cette pénalité peut être transmise lorsque l'ancien domaine est redirigé vers le nouveau domaine.

Mettre à jours les URLs à d'autres endroits

Les changements d'URL n'impactent pas seulement votre SEO. Ils impactent aussi tous vos efforts marketing : des campagnes PPC, à vos newsletters en passant par vos brochures.

Informez toutes les personnes au sein de votre équipe marketing que vos URLs vont changer pour qu'ils puissent s'y préparer correctement.

Quelques exemples:

  • Les Google Ads (et assurez-vous de mettre aussi Google Shopping à jour)
  • Les publicités Twitter
  • Les publicités Facebook
  • Les publicités Reddit
  • Les publicités LinkedIn
  • Les comptes de réseaux sociaux
  • Les modèles de newsletter
  • Les emails d'affaires
  • Les brochures hors ligne

Il est important de mettre à jour les campagnes payantes pour deux raisons en particulier :

  1. Si vos redirections échouent, vous ne voulez pas que vos campagnes payantes en souffrent également.
  2. Les campagnes payantes peuvent être interrompues par votre network publicitaire lorsque les URLs de destinations dans les pubs sont redirigées.

À noter : les mises à jours ne doivent pas être publiées avant le lancement.

Préparer une campagne payante pour le changement d'image et les requêtes les plus importantes

Si vous changez l'image de votre site, il est logique de mettre en place une campagne payante autour de l'ancienne et de la nouvelle marque pour s'assurer qu'un maximum de visiteurs accèdent à votre site.

De plus, lorsque vous commencez la migration et que les moteurs de recherche ont entièrement crawlé et indexé votre nouveau site, il y a de bonnes chances pour que vous voyiez votre classement chuter temporairement. Si vous ne pouvez pas vous permettre une baisse au classement de votre site, vous pouvez préparer des campagnes payantes. Elles compenseront les pertes de trafic organique avec du trafic payant pour que vos revenus soient les mêmes.

Le XML sitemap contenant d'anciennes URLs

Contrairement aux croyances populaires, il est important de garder un XML sitemap contenant vos anciennes URLs lorsque vous migrez, parce que c'est de cette façon que vous aiderez les moteurs de recherche à trouver plus rapidement les nouvelles URLs en leur donnant accès aux anciennes URLs redirigées. Gardez un XML sitemap avec vos anciennes URLs présent sur votre site jusqu'à ce que les nouvelles URLs soient correctement indexées.

Mettre en place un environnement distinct

Travaillez avec un environnement distinct où vous effectuez vos tests. On ne fait pas de changements techniques sur le site en ligne, c'est beaucoup trop risqué : si quelque chose tourne mal, ça impactera directement vos visiteurs.

Pour que la migration de site se fasse sans accroc, il est essentiel d'avoir un environnement distinct à côté de l'environnement de production où vous ajoutez du contenu, faites des tests et préparez le lancement. Nous appellerons cet environnement "nouvel" environnement et l'environnement actuel "l'ancien" environnement par la suite. En attendant, l'ancien et le nouvel environnement ont tous les deux un environnement test et un environnement de production. Les tests se font évidemment dans les environnements tests.

Avoir des environnements distincts offre les avantages suivants :

  • Avant d'être en ligne, vous pouvez tester si toutes les fonctionnalités fonctionnent bien dans le nouvel environnement.
  • Vous pouvez auditer le nouvel environnement pour vérifier que tout votre contenu est bien en place, et si le site est SEO-friendly, c'est-à-dire optimisé.
  • L'ancien environnement peut être utilisé pour répondre rapidement à des questions comme : "hum... comment on fait ça sur l'ancien site déjà?". Au bout d'un moment, vous vous demanderez quelles fonctions, quel contenu, quels boutons CTA et méta données vous aviez sur l'ancien site. Si vous changez de domaines, assurez-vous de garder votre ancien site sur ContentKing pendant un moment pour pouvoir garder l'historique des changements de données. Déplacez l'ancien environnement vers un sous-domaine (exemple :https://ancien.exemple.com) et assurez-vous qu'il ne soit pas accessible aux moteurs de recherche via l'authentification HTTP (en mettant sur liste blanche les IPs et/ou en demandant un nom d'utilisateur et un mot de passe)
  • Vous pouvez rapidement revenir au lancement, par exemple en changeant les enregistrements DNS.

Important
Assurez vous que votre nouvel environnement ne soit pas accessible au public. La meilleure façon de faire ça est d'utiliser une Authentification HTTP. Nous vous recommandons de mettre sur liste blanche les adresses IP à votre bureau, et d'autoriser les personnes extérieures et les membres d'équipe qui travaillent à distance d'y accéder via un nom d'utilisateur et un mot de passe.

Il vaut mieux faire ça que d'utiliser des robots.txt et la directive noindex parce que ça n’empêchera pas d'autres personnes d'y accéder et les moteurs de recherche n'honoreront pas toujours ces directives.

Lancer un rollback

Pouvoir faire un rollback est une bonne chose, mais vous devez avoir préparé un plan si vous en arrivez là. Il est important de définir sous quelles conditions vous lanceriez un rollback après le lancement, et qui donne le feu vert pour le rollback.

Dans la plupart des cas, c'est le manager du projet qui décide de lancer un rollback après lancement puisqu'il est en relation avec tous les départements impliqués dans la migration, mais assurez-vous quand même de déterminer explicitement qui peut décider d'effectuer un rollback.

Quand à la question de quand effectuer un rollback, vous devez définir ça auparavant pour ne pas avoir besoin de le définir dans le feu de l'action.

En gros, faites un rollback si quoi que ce soit impacte trop sérieusement vos revenus (plus que ce que vous pouvez vous permettre) et qui ne peut être résolu rapidement.

Réduire le TTL pour vos enregistrements DNS

Réduire le TTL (Time To Live ou Durée de vie en français) de vos enregistrements DNS est une partie importante de votre préparation de pré-migration. Le TTL indique combien de temps les serveurs DNS doivent conserver les enregistrements DNS de votre domaine avant de les demander à nouveau. Plus le TTL est court, plus les changements DNS seront pris en compte rapidement. Avoir un TTL bas vous permet de migrer rapidement et vous permet de faire un rollback plus facilement en cas de gros problèmes.

Le moment de réduire le TTL en amont pour la migration dépend de votre TTL actuel puisqu'il faudra le temps du TTL actuel pour que le nouveau TTL fasse effet de partout.

Nous vous recommandons de réduire votre TTL à 300 (la valeur est en secondes, ce qui équivaut à 5 minutes) avant le lancement.

Phase 3: Tests Pré-migration

Vous avez fait tous les arrangements nécessaires, vous vous êtes bien préparé et maintenant il est temps de tout mettre à l'épreuve et faire un test avant la migration pour s'assurer que vous serez prêt à appuyer sur le bouton de lancement le jour-j.

S'assurer de pouvoir accéder au nouvel environnement

Si vous allez migrer vers un nom de domaine qui n'est pas usité pour le moment, vous n'avez pas besoin de faire quoi que ce soit parce que vous pouvez y accéder dès maintenant. Si vous migrez vers un nom de domaine déjà existant, vous pouvez alors ajuster votre fichier hôte(s) ou passer par un serveur DNS local.

Tester les redirections

Testez si vos redirections provenant de votre plan de redirection sont bien implantées et si elles fonctionnent correctement.

Nous vous conseillons d'en tester quelque-unes vous-même manuellement, et de vérifier la majorité d'un coup en utilisant un outil comme Screaming Frog.

Vérifications SEO

Crawlez maintenant le nouvel environnement avec ContentKing et passez en revue toutes les vérifications pour être sur que le nouveau site soit adapté au SEO :

  • La structure URL : passez en revue la liste des URLs et vérifiez que la structure URL soit correcte. En savoir plus sur la structure URL.
  • Titres de page, méta descriptions et titres H1-H6: Correspondent-ils à votre stratégie SEO? En savoir plus sur les titres de page, les méta descriptions, et les titres H1-H6.
  • Le contenu principal: Est-ce que toutes vos pages ont du contenu?
  • La structure des liens internes: est-ce que votre structure de lien correspond à votre stratégie SEO, et est-ce que les pages les plus importantes sont suffisamment reliées à des pages solides? Est-ce que les liens internes sont à jour avec les nouvelles URLs?
  • Les URLs canoniques : est-ce que vos URLs canoniques sont utilisées correctement pour mener à la variante canonique d'une page, pour consolider les signaux et éviter le contenu dupliqué? En lire plus sur les URLs canoniques.
  • Les directives robots : Les directives de sont-elles correctement utilisées pour prévenir l'indexation des page et la duplication du contenu au cours du processus? En lire d'avantage sur les directives de la balise meta robots.
  • Crawler traps : Est-ce que le nouveau site souffre de la présence de crawler traps (un nombre virtuellement infini d'URLs générées)? En savoir plus sur les crawler traps.
  • Les données structurées : les données structurées telles que Schema, Open Graph et Twitter Cards sont-elles bien mises en place? En savoir plus sur Schema, Open Graph, et Twitter Cards.
  • Les codes de statut HTTP : est-ce que les pages renvoient un bon statut HTTP? Utilisez seulement des redirections 301 pour les redirections, des codes 404 pour les pages inexistantes et des codes 410 pour les pages qui n'ont pas été migrées et qui ont été retirées définitivement.
  • Les liens brisés : vérifiez que vous n'avez pas de liens brisés au sein de votre site. Soyez particulièrement attentif aux liens vers d'ancienes URLs et aux URLs utilisées pour prévisualiser des pages non-publiées.
  • Hreflang : si votre site web est disponible en plusieurs langues et que vous utilisez hreflang, assurez-vous que l'implémentation hreflang soit valide. En lire plus sur hreflang.
  • La pagination : si vous utilisez la pagination sur votre nouveau site, pour des pages de catégorie de produit ou des archives de blog par exemple, assurez-vous alors que la nouvelle pagination soit correctement implémentée. En lire plus sur la pagination.
  • Page speed : après le lancement vous verrez les performances réelles de votre site. C'est là que vous pouvez faire des vérifications de la rapidité de chargement des pages (Page Speed) sur votre nouveau site en utilisant ContentKing par exemple. Nous vous conseillons de créer un segment spécifique pour les pages lentes afin de garder un œil sur elles.
  • Les redirections de domaine : est-ce que les redirections de domaine sont bien mises en place? Si le domaine canonique est https://exemple.com, vous devez alors vous assurer que https://www.exemple.com, http://exemple.com et http://www.exemple.com soient bien redirigées avec des redirections 301 vers https://exemple.com en une seule fois. En lire d'avantage sur les redirections de domaines.
  • Les XML sitemap: est-ce que le nouveau site contient un fichier XML sitemap valide contenant seulement les pages indexables? En lire plus sur les XML sitemaps.
  • Le fichier Robots.txt: y a t'il un fichier robots.txt présent sur le nouveau site, et contient-il toutes les directives nécessaires? Si vous avez empêché les autres d'accéder au nouvel environnement en utilisant un fichier robots.txt, ne vous inquiétez pas si ContentKing vous signale ce problème. Vous pouvez l'ignorer. En savoir plus sur le fichier robots.txt.

Vérifications SEO en auto-pilote

Laissez ContentKing garder un œil sur votre nouveau site pendant que vous préparez la migration!

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).

Trier les problèmes

Lorsque vous faites les tests pré-migratoires, vous trouverez toujours des problèmes à régler. Triez tous les problèmes que vous rencontrez et déterminez si ces problèmes peuvent bloquer la sortie du nouveau site, ou si vous pouvez régler ce problème après le lancement. Soyez pragmatiques, et gardez à l'esprit quels sont les objectifs de la migration définis au début du projet.

Repousser la date de lancement peut être coûteux. Pesez bien le pour et le contre à chaque problème que vous découvrez.

Si il n'y a rien de sérieux ou que vous avez réglé suffisamment de problèmes pour pouvoir faire le lancement confortablement, vous pouvez alors passer à la prochaine étape : le lancement!

Phase 4: Le lancement!

Lancement de la migration de site

Les jours de lancement sont toujours excitants (et effrayants aussi quelque part). Mais vous êtes bien préparé et vous avez effectué les tests de pré-migration. Vous n'avez rencontré aucun problème majeur, ou vous l'avez déjà réglé, vous êtes donc confiant et vous pensez que la migration va bien se passer.

Rendre le nouveau site accessible

Enlevez toute limitation que vous avez mis en place pour empêcher les moteurs de recherches et les utilisateurs d'accéder au site avant le lancement comme :

  • L'authentification HTTP (dont nous avons parlé dans la section "Mettre en place un environnement distinct").
  • Toutes les directives noindex (les meta robots et les balises X-Robots-Tag)
  • Toutes les directives Disallow des fichiers Robots.txt

Mettre à jour les enregistrements DNS

Maintenant mettez vos enregistrements DNS à jour pour qu'ils pour qu'ils s'orientent vers le nouvel environnement.

Phase 5: L'analyse post-migration

Félicitations pour le lancement!

Mais avant de fêter ça avec tout le monde : assurez-vous que tout fonctionne bien dans le nouvel environnement. Dans cette phase, vous déciderez de la réussite du lancement ou s'il faut faire un rollback. Il est important d'éviter les coûts irrécupérables : si cela fait trois heures que vous êtes en train de gérer des problèmes et que vous n'en voyez toujours pas le bout, ne vous dites pas que vous êtes allé "trop loin pour faire marche arrière". Vous pouvez toujours prendre la décision de faire un rollback et de repousser le lancement.

Parcourez cette chek-list de vérifications prioritaires à faire pour s'assurer que le site soit en forme :

  • Tester les pages les plus performantes : testez vos pages les plus performantes qu'elles fonctionnent correctement et qu'elles aient le bon contenu.
  • Le nouveau fichier robots.txt : est-ce que le fichier robots.txt du nouveau site donne le bon accès aux bons crawlers?
  • L'ancien fichier robots.txt : si vous avez affaire à un changement de nom de domaine, est-ce que le fichier robots.txt de l'ancien site permet aux moteurs de recherche d'accéder aux redirections? Une directive Disallow: / dommageable est ajoutée au fichier robots.txt de l'ancien domaine plus souvent qu'on ne le croît.
  • Les directives robots : est-ce que les directives sont bien mises en place (vérifier les balises meta robots et X-Robots-Tag)?
  • Les redirections : toutes les redirections sont-elles bien en place et fonctionnent-elles correctement?
  • Les vérifications SEO : passez en revue les vérifications SEO discutées dans la phase 3 et assurez-vous que tout soit en place.
  • Les XML sitemaps : lorsque vous avez fait vos vérifications SEO, vous avez vérifié que le nouvel XML sitemap soit correct. Comme nous l'avons évoqué précédemment, vous devez aussi vous assurer que le XML sitemap avec les anciennes URLs soit accessible sur l'ancien domaine pour que les moteurs de recherche puissent découvrir les nouvelles pages rapidement. Gardez en ligne le XML sitemap contenant les anciennes URLs pendant un mois.
  • Les données analytiques : assurez-vous que tous les logiciels analytiques fonctionnent correctement et que les bon IDs de suivi soient présents. Souvent, pendant la migration, ils sont soit laissés inactifs, soit les IDs de test sont présents. C'est un problème, parce que vous perdez de précieuses données (les premiers indices de performances de votre nouveau site). Heureusement ContentKing vérifie la présence de logiciels analytiques et ses IDs de suivi, car vous voulez pouvoir comparer les nouvelles performances aux anciennes facilement.

Avec un projet aussi colossal qu'une migration de site web, vous allez forcément rencontrer des problèmes. C'est normal. Vous allez probablement finir avec une liste de petits problèmes à régler. Mais puisque vous avez réfléchi à l'avance et que vous avez alloué les ressources de développement pour gérer les problèmes post-migration, il n'y a aucun soucis (vous pouvez vous en occuper dès maintenant)!

Phase 6: Suivi post-migration

Est-ce que tout fonctionne bien? Si c'est le cas, vous pouvez passer à la suite avec les étapes suivantes :

Inscrire les nouvelles propriétés de votre site à la Google Search Console et sur Bing Webmaster Tools

Si vous avez migré vers un nouveau domaine, assurez-vous d'inscrire le nouveau domaine à la Google Search Console (GSC) et Bing Webmaster Tools (BWT) et de leur envoyer votre XML sitemap.

Assurez-vous d'inscrire toutes les versions du domaine :

  • http://exemple.com
  • https://exemple.com
  • http://www.exemple.com
  • https://www.exemple.com

GSC et BWT : changement d'adresse

Si vous avez migré vers un nouveau domaine, informez-en Google et Bing en utilisant l'outil de Changement d'adresse.

GSC: Exploration et Affichage

Utilisez l'outil Explorer et Afficher comme Google pour les sites et assurez-vous que Google puisse envoyer des requêtes et afficher vos pages. C'est un très bon outil pour être sûr de ne rien avoir oublié.

Les campagnes de référencement payant

C'est le moment de lancer la mise à jour de la campagne de référencement payant que vous avez préparé pour que les URLs de destination mènent à vos nouvelles URLs (et si il y a eu un changement de marque, le texte publicitaire doit mentionner la nouvelle marque).

Si vous avez préparé des campagnes publicitaires autour de ce changement d'image et de vos requêtes les plus importantes, c'est le moment de les activer aussi.

Mettre à jour les backlinks

Contactez les sites web qui ont des liens qui mènent à vos anciens sites pour qu'ils mettent à jour leurs liens et qu'ils mènent au nouveau site. Cela réduira les temps de chargement pour vos visiteurs, permet une meilleure transmission des valeurs de liens, et dans le cas d'une nouvelle marque, cela boostera votre visibilité.

Augmenter le TTL de vos enregistrements DNS

Quelques jours après la migration, vous pouvez sans danger augmenter le TTL des enregistrements DNS du site. L'augmentation de la valeur dépendra de plusieurs choses : elle sera souvent assez basse si vous utilisez un CDN, et si vous n'en utilisez pas elle sera souvent plus haute (allant de quelques heures à quelques jours). Dans tous les cas, réglez-là sur la valeur pré-migration.

Rendre l'ancien environnement accessible

Rendez l'ancien environnement accessible à travers un sous-domaine, comme décrit dans la section "Mettre en place un environnement distinct".

Supprimer l'ancien environnement de test

C'est aussi le moment de supprimer l'ancien environnement test, puisque l'ancien environnement servait de référence et qu'il n'est plus développé.

Patrick Stox
Patrick Stox

Contrôlez et surveillez le renouvellement de l'ancien domaine, vous ne voulez pas le voir expirer. Décidez également de la façon dont vous voulez l'intégrer à votre système que ce soit en maintenant l'ancien serveur/hébergeur et les redirections et en renouvelant le certificat de sécurité (si c'était https) ou en transférant le domaine et en maintenant les redirections dans votre infrastructure actuelle et en utilisant un multi-domaine/certificat SAN. Même si les certificats expirent, Google semble suivre les redirections mais les utilisateurs recevront un message d'avertissement. Si vous avez laissé l'ancien domaine indexé en utilisant une 302 pour prévenir les gens du changement de marque (ce qui est utile si vous n'avez pas prévenu les utilisateurs du changement à l'avance), un certificat de sécurité expiré peut avoir un effet dévastateur car les gens qui viennent des recherches ne pourront pas accéder à votre site actuel.

Phase 7: Monitoring post-migration

Surveiller vos ICP

Surveillez vos Indicateurs Clefs de Performance (KPIs en anglais) pour vous assurer que le site se porte bien. Cela va évidemment au-delà du SEO, puisque le SEO n'est souvent que l'une des principales sources de trafic, de conversions et de revenus.

Comme la migration a un gros impact sur les résultats en SEO, surveillez de près vos ICP en SEO pour vous assurer que la migration s'est bien déroulée (par exemple si les moteurs de recherche comprennent le nouveau site et pourquoi il doit être classé).

Une partie du monitoring consiste à vérifier le nombre de pages qui sont indexées pour l'ancien site (ce nombre devrait diminuer) et pour le nouveau site (le nombre devrait augmenter si vous avez publié plus de contenu!) en utilisant Google Search Console. Les XML sitemaps se révèlent très pratiques dans cette situation si vous les avez divisés par section de site. De cette manière vous pouvez aisément suivre le processus d'indexation par section de site.

Surveiller les erreurs 4xx

Veillez à l'apparition d'erreurs 4xx grâce à ContentKing. Faites particulièrement attention aux erreurs 404 et 410.

De plus, vérifiez vos fichiers logs du serveur pour trouver les erreurs 4xx que ContentKing ne surveillerait pas et avec Google Search Console vérifiez si Google a rencontré des erreurs 4xx.

Si vous trouvez des erreurs 4xx inattendues, corrigez le problème en redirigeant ces URLs ou en mettant à jour les liens vers les URLs qui renvoient des erreurs 4xx.

Phase 8: Évaluer le succès de la migration de votre site web

Durant la phase de planification de la migration, toutes les personnes potentiellement impactées par la migration ont partagé leurs préoccupations et leurs objectifs. Cela permet de savoir clairement ce qu'il faut pour que la migration soit réussie.

C'est aussi le moment de faire un bilan de la migration :

  • Est-ce qu'on a répondu à toutes les préoccupations? Si non, pourquoi?
  • Est-ce que tous les objectifs ont été atteints? Si non, pourquoi?
  • Qu'a-t'on appris d'essentiel?
  • Que faudrait-il améliorer la prochaine fois?
Patrick Stox
Patrick Stox

Il n'est jamais trop tard pour corriger les redirections. Pour ça j'utilise les rapports "Meilleurs par liens" de Ahrefs. Filtrez par 404 pour voir ce qui n'est pas redirigé, ou par 3xx pour voir ce qui est redirigé vers le mauvais endroit.

Dernière chose à noter sur les migrations de site web

Comme vous avez pu le voir : les migrations de site peuvent être très épineuses. Pour que vous réussissiez votre migration, vous avez besoin d'avoir un plan solide et qu'il soit exécuté avec une précision militaire.

Monitorez le nouvel environnement test et le nouvel environnement de production avec ContentKing : vous aurez toujours des données à jours, vous serez capable de garder facilement toute trace de changement SEO par page et vous serez alerté pro-activement si jamais il y a des changements ou des problèmes qui ont un gros impact sur votre site.

Les migrations de site sont assez difficiles comme ça, pas besoin de les rendre encore plus difficiles et de se compliquer la tâche avec des vérifications manuelles et l'absence d'alertes automatiques.

Comment s'est passée votre migration? Dites-le nous 🙂

Lorsque vous utilisez les check-lists de migration, dites nous comment ça s'est passé. S'il y a quoi que ce soit dont nous n'avons pas parlé, faites le nous savoir, et nous serons heureux d'étoffer notre guide de migration de site.

Commencer votre essai gratuit de 14 jours

Vous pouvez commencer en 20 secondes

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).
  • La carte de crédit n'est pas requise
  • Aucune installation requise
  • Sans engagement