Martha van Berkel
Martha van Berkel

Tous les sites devraient utiliser Schema !

Depuis 2017, Google a été très clair sur le fait que les sites web devraient implémenter des données structurées pour améliorer la compréhension du site. Durant ces deux dernières années, Google n’a cessé d’investir dans les données structurées, via des sorties sur schema.org, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux rapports.

Salut Martha! Est-ce que tu peux te présenter rapidement?

Je m’appelle Martha van Berkel, je suis la directrice de Schema App. Nous sommes installés à Guelph, dans l’Ontario au Canada (à une heure environ de Toronto).

Schema App permet aux personnes travaillant dans le marketing digital de mener leurs stratégies concernant le balisage sémantique Schema sans avoir à passer par le code ou se pencher sur les techniques informatiques pures. Nous sommes experts à propos de tout ce qui touche les balises Schema.

L’application Schema propose une offre complète et à toutes les étapes : des services de stratégie en passant par l’implémentation et la maintenance ainsi que des données analytiques qui changent la donne en permettant au marketing d’avoir une vue granulaire sur le contenu qui a du succès.

(Avant de co-fonder Schema App, Martha a travaillé chez Cisco pendant 14 ans. Son dernier poste était celui de cadre supérieure chargée de la stratégie globale de support en ligne et de rendre les services d’interface de programmation de Cisco publiques. Elle comprend les défis d’adoption de logiciels pour les grandes entreprises avec la vivacité d’esprit des entrepreneurs.)

J’ai un diplôme en Ingénierie et Mathématiques Appliqués, et j’ai suivit des cours en Innovation et Stratégie au MIT.

Je fais un Podcast mensuel appelé “Connecting the Digital Dots” où je discute avec d’autres leaders de la recherche, du Traitement Automatique du Langage Naturel, de Recherche Sémantique, et plus encore.

Lorsque je ne m’amuse pas à diriger une entreprise, je suis une Maman. Mes deux enfants me surprennent tous les jours et nous adorons partir à l’aventure à la mer, marcher en forêt et faire des jeux ensemble. Je suis une rameuse invétérée et j’aime mes smoothies bien verts.

Ressources utiles

Pourquoi avez-vous créé Schema App?

Mon co-fondateur Mark van Berkel a construit Schema App en 2013 pour résoudre ses propres problèmes avec le balisage Schema. À l’époque nous faisions du SEO pour de petites et moyennes entreprises et il s’est rendu compte qu’il pouvait générer des balises Schema plus rapidement qu’il ne pouvait les écrire. Ce qui signifiait qu’on pouvait le faire pour nos clients tout en restant rentable. Il a aussi de l’expérience en technologie sémantique (knowledge graphs), donc il s’est dit que ce serait bien d’avoir une véritable application mondiale en technologie avancée.

Cela dit, si vous construisez quelque chose et que personne n’est au courant, vous ne pouvez pas en faire une entreprise. C’est là que j’entre en jeu. Mon rôle chez Schema App était de rendre les clients enthousiastes, qu’ils achètent l’outil, l’adoptent et d’accompagner leurs parcours concernant le balisage Schema tout en travaillant avec Mark pour améliorer les capacités de l’outil, gérer ses bugs et le faire évoluer pour qu’il devienne le génial ensemble d’outils que c’est aujourd’hui.

Quel(s) problème(s) est-ce que Schema App résout?

Schema App résout trois problèmes principaux pour nos clients :

  1. Écrire une balise Schema est chronophage et très technique. Nous le faisons pour eux. De cette façon, les SEOs qui ne sont pas codeurs peuvent toujours mettre en place des stratégies de SEO avancé tout en étant sûr que le code ne présente aucune erreur.
  2. Faire une balise Schema de façon traditionnelle demande des ressources en développement etc… Schema App permet aux équipes de marketing digital de supprimer ou de réduire cette dépendance, ce qui donne des résultats plus rapides et dégage du temps pour se concentrer sur le vrai travail, au lieu de faire des réunions pour se coordonner, analyser, tester et sortir une nouvelle fonctionnalité du site. Nous faisons cela en permettant la création de balise Schema sur notre plateforme Schema App, et en la renvoyant au site via un plugin, un outil de gestion de tag ou l’intégration d’une interface de programmation.
  3. Le balisage Schema est complexe. Nous envoyons des emails et une assistance à la pointe pour aider nos utilisateurs et utilisatrices à comprendre cette stratégie SEO complexe et les aider à réussir.

Quels sites devraient utiliser le balisage Schema?

Tous.

Depuis 2017, Google a été très clair sur le fait que les sites web devraient implémenter des données structurées pour améliorer la compréhension du site. Durant ces deux dernières années, Google n’a cessé d’investir dans les données structurées, via des sorties sur schema.org, de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux rapports.

Nous proposons d’optimiser les éléments de votre site qui représentent les parties de votre entreprise vous permettant d’atteindre vos objectifs et que vos clients ont besoin de trouver. Si vous suivez notre article “How to Create a Schema Markup Strategy” cela vous aidera à identifier ces pages (et types de pages) clefs, de voir lesquelles pourraient donner de bons résultats et de faire de la sortie de ces pages une priorité.

Comment tires-tu parti de Schema pour avoir plus de trafic organique?

Si vous suivez les étapes que nous vous proposons pour la stratégie de balisage Schema, alors les éléments les plus importants de votre entreprise seront mieux compris.

Lorsque vous faites votre balisage Schema, non seulement il est important de cartographier votre contenu via la balise Schema, mais il est aussi important de connecter le contenu aux partenaires de l’entreprise. Par exemple, si vous proposez des services, il est important de s’assurer que votre balise Schema services fait référence au fournisseur et met l’organisation en lien. Nous avons remarqué que les compagnies qui créent des balises Schema correctement connectées ont de meilleurs résultats à long terme. Vous pouvez en apprendre plus ici : Connected Schema Markup and Knowledge Graphs.

De quel type de résultats est-ce que je parle ?

Le balisage Schema peut impacter les résultats du début du processus (cliques, impressions), en passant par l’engagement (temps passé sur la page, pages vues par session), jusqu’à la conversion. Vous pouvez en lire davantage sur les ROI of Schema markup.

Dans le futur, quel sera le rôle des balises schema ou des autres formes de données structurées?

Dans une vidéo récente de John Mueller, il parle de la façon dont le balisage Schema donne une certaine “compréhension” aux moteurs de recherche et les aide à faire correspondre l’intention des chercheurs en plus de contribuer à des résultats riches.

Il y a seulement quelques semaines (4-5 novembre), Google Webmaster Tools a tenu une conférence pendant laquelle Barry Schwartz, parlant des tendances à venir, a dit que “[ce qui] ressortait des nombreuses discussions de cette conférence était que Google allait élargir son support aux données structurées pour donner de nouvelles expérience en matière de résultats de recherche et en matière d’Assistant.

Cela inclut l’ajout de nouveaux types de résultats riches, en plus des nombreuses options déja prises en compte officiellement. Il faut aussi inclure à cela l’amélioration et la mise à jour de la façon dont sont montrés ces résultats riches dans les résultats de recherche Google. Donc restez à jour et essayez d’implémenter les données structurées appropriées pour votre site.” (Ressource)

Donc la balise Schema et les données structurées feront parties du futur de notre SEO. Je pense qu’elles joueront un rôle bien plus important que simplement permettre d’avoir des résultats riches. Bien fait, le balisage Schema donne un knowledge graph pour les informations marketing de l’entreprise, c’est à dire une couche de données marketing.

Comme les gens commencent à interagir avec les données et non les sites, je pense que le balisage Schema pourrait devenir un point de contrôle pour gérer vos marques à travers différentes machines. Ce serait un gros changement de rôle pour les sites web, où ils joueraient alors le rôle de contenant, mais pas en temps qu’expérience. L’expérience serait gérée via différentes interfaces, commes les assistants à reconnaissance vocale, les voitures connectées, etc…

Pourquoi penses-tu que Google a changé de politique à propos des snippets d’avis?

Dans le blog de Google à propos de ce changement, ils ont parlé d’essayer “de rendre [les avis et les notes] plus utiles et plus signifiants” et de “régler les implémentations non-valides ou trompeuses que les webmaster nous ont signalé”. Ils ont aussi mentionné le fait que “pour beaucoup de Types [de schema.org], afficher les avis n’ajoute pas beaucoup de valeur pour l’utilisateur”.

Donc en gardant ça en tête, je crois qu’ils vont dans la bonne direction. Montrer des avis lorsqu’ils sont “vrais” et ajoutent de la valeur pour l’utilisateur. Cependant, c’est difficile à faire avec des lignes directrices générales.

Par exemple, Google a spécifiquement mis en garde contre les avis qui s’”auto-félicite”. Ils ne seront pas montrés pour les catégories Local Business et Organisation de schema.org. Cependant certaines Local Business et Organisations se donnent beaucoup de mal pour obtenir des avis de façon honnête.

Récemment nous avons vu le retour des résultats riches intégrant les avis pour les Physician (une sous-classe des Local Business). Reconnaître le fait que les ‘Hôpitaux’ et les ‘Médecins’ doivent suivre des règles strictes pour recevoir des avis a du sens.

J’imagine qu’avec le temps nous verrons des changements survenir dans les règles sur les avis. En même temps, je conseille aux gens de garder les avis sur leur contenu, et de leur ajouter une balise Schema.

Que penses-tu de l’annonce récente de la balise FAQPage?

L’introduction d’une nouvelle balise FAQPage n’est pas surprenant considérant l’intérêt que porte Google aux questions sur les entreprises locales et aux questions à voix haute.

La balise FAQPage demande aux SEOs de baliser leur contenu à travers un format simple de questions-réponses qui peuvent ressortir lors des différente expériences de recherche.

Est-ce que tu penses qu’on entraîne les algorithmes Google d’apprentissage automatique?

Oui, je pense que Google apprend en crawlant et en consommant des informations. Comme n’importe quelle machine qui utiliserait les données structurées pour apprendre comment les informations sont définies et connectées.

Si c’est le cas, est-ce une bonne ou une mauvaise chose?

C’est simplement ce qui est en train de se passer.

En tant que consommateurs d’informations nous demandons aux machines et aux moteurs de recherche de nous rendre des “services” de plus en plus performants. Pour qu’ils puissent le faire, ils doivent apprendre, connecter les informations et les comprendre. Donc à moins que le monde arrête d’évoluer, je pense que c’est juste une réalité que nous devons accepter.

Est-ce qu’un jour Google arrivera à un stade où il n’aura plus besoin de s’entraîner?

En se basant sur l’état d’avancement de l’intelligence artificielle aujourd’hui, je pense que Google doit encore beaucoup s’entraîner pour nous fournir des services solides et sans accrocs. La quantité de données nécessaires pour s’entraîner dépendra des services que Google essaie de fournir à ses utilisateurs, à travers quelle interface/machine (voix, recherche, mobile, etc…).

Pour rester à jour sur tout ce qui concerne Schema, qui est-ce que tu suis, quelles newsletter lis-tu et quelles sont tes sources d’informations privilégiées?

Et bien, vous pouvez me suivre : @marthavanberkel!

Additionally;

  • J’aime aussi la perspective que Aaron Brandley (@aaranged) apporte niveau Technologie Sémantique, et bien sûr la perspective de mon co-fondateur : Mark van Berkel (@vberkel).
  • J’aime beaucoup la perspective de Google mise en lumière par Bill Slawski (@bill_slawski).
  • Pour ce qui est de l’apprentissage automatique (ou du machine learning en anglais) et du traitement automatique du langage naturel, j’aime beaucoup le point de vue de Dawn Anderson (@dawnieando).
Continuer à lire des entretiens approfondis avec des spécialistes en SEO s
Steven van Vessum
Steven van Vessum

Steven est le Chef de l’expérience client dans l’entreprise ContentKing. Cela signifie qu’il s’occupe de tout lié avec les clients et avec l’inbound marketing. C’est là où il veut être. Il aime améliorer le référencement des sites web dans les moteurs de recherche et parler de l’inbound marketing.

Commencer votre essai gratuit de 14 jours

Vous pouvez commencer en 20 secondes

Insérez un nom de domaine valide, s'il vous plaît (www.exemple.fr).
  • La carte de crédit n'est pas requise
  • Aucune installation requise
  • Sans engagement